La biodiversité animale

Classé dans

Depuis toujours, l’Homme modifie l’environnement  à son profit. Aujourd’hui, l’impact des activités humaines est tel qu’il préfigure une nouvelle vague d’extinction des espèces. Depuis peu, nous prenons  conscience de la dégradation de la biodiversité, de l’ensemble des espèces vivantes et des habitats dans lesquels elles vivent...

L’Homme dégrade la biodiversité en chassant de manière excessive, mais également par la déforestation mais toutefois, il la préserve en créant des espaces protégés tels que ceux classés NATURA 2000.
 
Depuis le début de l’ère industrielle, la destruction de certains habitats s’est accélérée et de nombreuses espèces sont en voie de disparition. Lors d’un bilan réalisé en 2000, la communauté scientifique internationale a constaté qu’en 2050 le rythme de dégradation de la  biodiversité pourrait être de 100 à 1000 fois supérieur au rythme naturel.
 
 
Il est difficile de dire combien il y a d’espèces animales en France, ceci d’autant plus qu’il existe encore des groupes entiers d’invertébrés pour lesquels les connaissances sont très fragmentaires. Le nombre d’espèces d’invertébrés se chiffre en dizaines de milliers; rien que pour les insectes, on compte près de 40 000 espèces recensées actuellement. Les vertébrés, si on exclut les espèces introduites, domestiques et accidentelles, sont représentées par presque 1500 espèces, dont environ la moitié vit en milieu marin.

La France contient une bonne part de la biodiversité européenne. Elle héberge par ailleurs des populations importantes de certaines espèces, lui conférant ainsi une grande responsabilité vis à vis du patrimoine naturel européen. Par exemple, la France est le deuxième pays européen en nombre d’espèces d’amphibiens (55 % des espèces européennes). 58% des espèces d’oiseaux nidifiant en Europe se reproduisent en France. »

Les commentaires sont fermés.